Saison 2021 - 2022

Théâtre

Que viennent les Barbares

Sébastien Lepotvin - Myriam Marzouki

Myriam Marzouki s’interroge : « qui aujourd’hui n’est toujours pas perçu comme Français et pourquoi ? » Rappelant à nous des personnages historique - James Baldwin, Mohamed Ali, Toni Morrison, Claude Lévi-Strauss ou encore Marianne - la fiction fait naître les étincelles de rencontres improbables, susceptibles d’éclairer notre présent.
Artiste d’un théâtre de la pensée qui s’engage dans les enjeux de notre époque, Myriam Marzouki détricote les imaginaires qui font que les peaux non blanches n’entrent pas dans la carte postale française. À quelle altérité renvoie cette surface de l’apparence que nul ne choisit ? À quelle peur ? À quelles histoires ? Que viennent les Barbares fait de la scène un laboratoire imaginaire et poétique qui tente de saisir ce qui nous sépare et ce qui nous unit.
Que viennent les Barbares est une manière de participer à l’écriture de ces récits qui manquent où s’incarnent des figures, s’éprouvent les présences de celles et ceux qui font la France, ce pays multiple et divers que le « roman national » n’épuise pas.

Crédits

Texte et dramaturgie : Sébastien Lepotvin et Myriam Marzouki
Avec des extraits de Constantin Cavafis et Jean Sénac, et des passages librement inspirés des interviews et récits de Mohamed Ali, James Baldwin et Claude Lévi-Strauss.
Mise en scène : Myriam Marzouki
Avec : Louise Belmas, Marc Berman, Yassine Harrada, Claire Lapeyre Mazérat, Samira Sedira, Maxime Tshibangu
Scénographie : Marie Szersnovicz
Lumière : Christian Dubet
Son : Jean-Damien Ratel
Costumes : Laure Maheo
Assistante à la mise en scène et regard chorégraphique : Magali Caillet-Gajan
Stagiaire assistant à la mise en scène : Timothée Israël
Construction décor : Ateliers de la MC93


Crée en mars 2019 à la MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
Production : MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis
Coproduction : Comédie de Béthune — CDN Hauts-de-France ; Comédie de Reims — CDN ; La Passerelle — Scène nationale de Saint-Brieuc ; Compagnie du dernier soir
Avec le financement de : La Région Île-de-France
Avec le soutien de : La SPEDIDAM ; de la DRAC Île-de-France - Ministère de la Culture ; du théâtre L’Echangeur — Bagnolet
Avec l’aimable autorisation de France Musique
Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques — ARTCENA.